En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer une expérience plus riche. En savoir plus

Gestion différenciée des espaces

La gestion différenciée : un entretien raisonné des espaces verts

Dans un souci écologique, le Val d’Ille-Aubigné a mis en place une gestion différenciée de ses espaces verts.

La gestion différenciée est un outil permettant de ne plus considérer les espaces communautaires comme un tout, mais au contraire comme un ensemble d’espaces individuels, ayant chacun leurs particularités (fonctionnement, biodiversité, usages, fréquentation).

En optant pour ce mode d’entretien raisonné, la Communauté de communes souhaite :

  • Rationnaliser la gestion de ses espaces verts
  • Préserver le patrimoine végétal
  • Favoriser le retour des espèces sauvages (animales et végétales)
  • Recréer des paysages diversifiés et un cadre de vie agréable
  • Limiter au maximum les entretiens
  • Ne plus utiliser de produits phytosanitaires

Il s’agit d’une opportunité pour organiser le travail de manière plus pertinent, en concentrant l’attention sur les sites qui en ont le plus besoin.


Entretien des espaces verts du Val d’Ille-Aubigné

La Communauté de communes est chargée de l’entretien des espaces verts des zones d’activités, des propriétés intercommunales (parcelles en cours de vente, bassins de rétention d’eau,…), des pistes cyclables et aires de covoiturage ainsi que des sentiers de randonnées.
L’ensemble de ces entretiens se fait donc dans le respect des principes énoncés ci-dessus . Par exemple, le désherbage est réalisé manuellement et l’utilisation du paillage est systématique (paillage de plaquettes de bois produites par la Communauté de communes).

Le paillage est une technique consistant à recouvrir le sol avec des matériaux d’origine végétale ou minérale pour limiter l’évaporation de l’eau et la pousse des mauvaises herbes.


Éco-pâturage : l’animal au service de la biodiversité

Le Val d’Ille-Aubigné possède des parcelles en cours de vente dans les zones d’activités et de nombreux bassins de rétention d’eau. Afin de préserver et de restaurer la biodiversité faunistique et floristique de ces sites, l’entretien par pâturage est privilégié. Moutons, chèvres, chevaux et autres broutards entretiennent 55 ha de parcelles en herbe.

L’éco-pâturage permet d’entretenir de manière écologique les espaces verts sans utiliser d’engins qui uniformisent le couvert végétal et entraînent un appauvrissement.


Fauchage retardé et raisonné des bords de route

Le fauchage tardif est également un des moyens exploité par le Val d’Ille pour réduire l’empreinte de l’homme sur la nature et permettre ainsi à la biodiversité de reprendre ses droits.

Les bords de route revêtent un intérêt écologique certain puisqu’ils sont à la fois des « corridors écologiques » favorisant la circulation des espèces et des remparts aux eaux ruisselantes de la chaussée. C’est pourquoi, bien que primordial pour la sécurité des usagers, l’entretien de ces bas-côtés doit être fait de manière raisonnée. Hormis les accotements qui sont fauchés 2 fois par an (mai et septembre) pour des questions de sécurité, fossés et talus ne sont fauchés qu’une fois de septembre à décembre sur l’ensemble des 280 km de voirie entretenus par la communauté de communes.

De plus, les accotements sont fauchés grâce à un matériel permettant de ramasser les herbes coupées. Cette méthode permet d’améliorer la biodiversité floristique des accotements et de réduire les risques de comblement des fossés et buses d’évacuation d’eau. Les déchets de fauche sont eux valorisés pour produire de l’électricité grâce à la méthanisation agricole ou pour produire du compost.

Le fauchage retardé et raisonné des bords de route par la Communauté de communes est mis en œuvre sur 10 des 19 communes du territoire.

En 2017, une réflexion sera menée pour étendre cette action à l’ensemble du territoire.


Les incroyables comestibles arrivent au Val d’Ille-Aubigné

Le mouvement « Incredible edible » en anglais et « Incroyables comestibles » en français est une initiative citoyenne lancée en 2008 par deux mères de famille dans une petite ville du nord de l’Angleterre (Todmorden).

La démarche vise à créer un nouvel art de vivre en redynamisant les échanges locaux par le partage de fruits et légumes bio cultivés par les habitants ou les agents des collectivités.Le mouvement « Incredible edible » en anglais et « Incroyables comestibles » en français est une initiative citoyenne lancée en 2008 par deux mères de famille dans une petite ville du nord de l’Angleterre (Todmorden).
La démarche vise à créer un nouvel art de vivre en redynamisant les échanges locaux par le partage de fruits et légumes bio cultivés par les habitants ou les agents des collectivités.

En 2015, la Communauté de communes a choisi de s’engager dans cette démarche en aménageant certains de ces espaces verts publics avec des plantes comestibles (légumes, fruits, plantes aromatiques, arbres fruitiers). Le principe de base est le suivant : « Cueillez, récoltez mais n’arrachez pas les plants ! ». Les récoltes sont accessibles à tous gratuitement, chacun peut se servir en fonction de ses besoins et de ses envies. La seule règle : ne pas arracher ou abîmer les plants pour permettre à d’autres d’en profiter.

En 2016, le chantier d’insertion du Val d’Ille-Aubigné a réalisé un potager “Incroyables comestibles” au pôle communautaire de Montreuil-le-Gast. Au menu : tomates, courgettes, haricots, rhubarbe, bourrache, oseille, physalis et fleurs comestibles (capucine). Alors n’hésitez plus et venez vous servir !

En 2017, Incroyable comestible est aussi arrivé au camping du domaine de Boulet pour le plus grand bonheur des vacanciers.

Sur le Val d’Ille-Aubigné, trois communes ont adopté la même démarche et proposent aussi des “Incroyables comestibles” : Melesse (bourg et parc du Quincampoix), St-Médard-sur-Ille (bourg) et St-Germain-sur-Ille (bourg).

Pour en savoir plus :

Fauchage des bords de route

Renseignements :

Service Environnement

Newsletter