La trame verte et bleue

Depuis 2013, la Communauté de communes réalise des actions de protection de la biodiversité, dans le cadre de son Schéma local de la Trame Verte et Bleue (TVB).

Il permet d’avoir une vision locale des enjeux régionaux de protection de la biodiversité, en cohérence avec son projet de territoire et avec la réalité des communes qui composent la Communauté de communes.

Un premier Schéma local TVB a été mis en œuvre à partir de 2013 sur le territoire du Val d’Ille. Après l’extension de périmètre de la Communauté de communes, les élus ont réaffirmé l’importance d’une politique forte en matière de préservation, de restauration et de valorisation du patrimoine naturel du territoire. Un deuxième Schéma a été élaboré sur l’ensemble des 19 communes du territoire et voté en 2019.

Le nouveau schéma de la Trame Verte et Bleue du Val d’Ille-Aubigné est composé de :

  • Une cartographie de la trame verte et bleue
  • Un diagnostic du fonctionnement écologique du Val d’Ille-Aubigné
  • Un plan d’actions en faveur de la TVB

Les quatre enjeux hiérarchisés du Schéma sont :

  • Restaurer les continuités écologiques
  • Préserver les continuités écologiques
  • Sensibiliser/communiquer
  • Améliorer les connaissances

La TVB : Qu'est-ce que c'est ?

C’est un réseau d’entités naturelles (bocage, forêts, prairies … pour la trame verte et cours d’eau, mares, étangs, zones humides…pour la trame bleue) qui permet à la faune et à la flore de se déplacer, se nourrir et se reproduire.

La Trame verte et bleue (TVB) désigne des continuités écologiques terrestres et aquatiques identifiées par les schémas régionaux de cohérence écologique (SRCE) ainsi que par les documents de l’Etat, des collectivités territoriales et de leurs groupements.

 

Quelques notions indispensables pour comprendre la constitution de la trame verte et bleue

Les différentes parties d'une Trame Verte et Bleue


Réservoirs de biodiversité

Ce sont les espaces dans lesquels la biodiversité est la plus riche ou la mieux représentée. Les espèces peuvent y effectuer tout ou partie de leur cycle de vie et la taille des habitats naturels est suffisante pour assurer leur bon fonctionnement.

Les réservoirs abritent des populations d’espèces, à partir desquels les individus se dispersent, et sont susceptibles d’en accueillir de nouvelles.


Corridors écologiques

Les corridors écologiques assurent des connexions entre les réservoirs de biodiversité, offrant aux espèces des conditions favorables à leur déplacement et à l’accomplissement de leur cycle de vie.

On distingue ainsi trois types de corridors écologiques :

  • les corridors linéaires (haies, chemins et bords de chemins…)
  • les corridors discontinus (mares permanentes ou temporaires, bosquets,…)
  • les corridors paysagers (mosaïque de structures paysagères variées).

Continuités écologiques

Les continuités écologiques correspondent à l’ensemble des zones vitales (réservoirs de biodiversité) et des éléments qui permettent à une population d’espèces de circuler et d’accéder aux zones vitales (corridors écologiques).

La Trame verte et bleue est ainsi constituée des réservoirs de biodiversité et des corridors qui les relient.

Cadre législatif

Les notions de Trame verte et bleue ont pris de l’ampleur avec les Lois Grenelle I et II de l’Environnement (2009 et 2010) mais on les retrouvait déjà dans la stratégie européenne pour la protection de la diversité biologique et paysagère (1995) et dans les projets de certaines collectivités françaises (Régions, Départements, Parcs naturels régionaux, Communes).

La loi pour la reconquête de la biodiversité de la nature et des paysages, adoptée en 2016, accentue la prise en compte de la biodiversité et notamment une vision dynamique de la biodiversité dans les projets d’aménagement pour protéger et valoriser le patrimoine naturel du territoire.


Exemples de travaux réalisés :

  • Création d’une mare dans le bassin tampon de la zone d’activité des Olivettes – Melesse (2015- 2016)
  • Étude et travaux de réaménagement des anciennes lagunes de la Villouyère – Vignoc : action réalisée en partenariat avec le syndicat de bassin versant de la Flume dans le cadre de leur programme de restauration des cours d’eau (2016-2019)
  • Restauration, préservation et plantation de haies bocagères : dans le cadre du programme Breizh Bocage (quelques kilomètres tous les ans)
  • Aménagement de passages à faune sous la RD82 (Parc de Quincampoix à Melesse) et sous la RN137  -Grand Clos et Pont des Loges à La Mézière et Pont de Roncerais à Vignoc- (2016)
  • Étude et travaux d’aménagement des bâtiments publiques en faveur de la biodiversité (2016)
  • Aménagement de clôtures pour le passage de la petite faune
  • En parallèle des travaux de réaménagement des anciennes lagunes de Vignoc et La Mézière par le Syndicat de bassin versant de la Flume, créations deux mares à La Mézière, réouverture d’une zone marécageuse, création d’une spirale à insectes et plantation d’un verger à Vignoc (2018)
  • Aménagement de deux sentiers pédagogiques avec la réouverture d’une prairie humide et la création de plusieurs mares, sur les sites de la Prairie Madame à Langouët et de la Vallée verte à Guipel (2018-2019)
  • Suivis naturalistes suite aux aménagements réalisés à Langouët, La Mézière et Vignoc
  • Création d’une mare sur une parcelle humide à Saint Médard-sur-Ille (2019)
  • Aménagement d’un passage moyenne et grande faune sur le pont supérieur de Montbourcher à Vignoc (2020)

 


Animation – Sensibilisation

Ci-dessous, retrouvez des actions de sensibilisation et des animations mises en place par le Val d’Ille-Aubigné afin d’informer au mieux les habitants et de les faire contribuer à la préservation de la Trame Verte et Bleue

  • Mon étang accueille la biodiversité : Sensibilisation des propriétaires d’étangs sur la biodiversité liés à ces milieux et sur les modes de gestion permettant de la préserver
  • Mise en place d’un inventaire participatif de la faune et de la flore du territoire. Un site internet permet au grand public d’enregistrer leurs observations de la biodiversité locale et de se renseigner sur les observations déjà enregistrées cliquez ici
  • Atlas de biodiversité communal – Melesse et Guipel : sensibilisation du grand public et études de connaissance sur la biodiversité de ces communes : de nombreuses animations ont été réalisées depuis 2015 sur ces 2 communes : plantes sauvages comestibles, découverte des oiseaux, des insectes, des amphibiens…
  • Formation des agents communaux sur la biodiversité dans les espaces verts et les bâtiments communaux (2016-2017)
  • Communication autour des espèces invasives : réalisation d’un petit guide de gestion des espèces invasives du territoire, cliquez ici
  • Organisation d’animations scolaires sur la biodiversité (2017 à 2019)
  • Installation de panneaux pédagogiques sur les sites aménagés
  • Concertation autour de l’élaboration du plan d’action du nouveau Schéma : organisation de plusieurs ateliers de travail et diverses animations à destination des élus, des partenaires associatifs, institutionnels et du grand public

Pour en savoir plus

Programme d'actions pour 2019-2022Voir le PDF
Méthodologie cartographiqueVoir le PDF
Diagnostic 2017Voir le PDF
Rapport de la phase 1 du programme d'actions 2013-2017Voir le PDF
Rapport de la phase 2 du programme d'actions 2013-2017Voir le PDF
Rapport de la phase 3 du programme d'actions 2013-2017Voir le PDF
Rapport de la phase 4 du programme d'actions 2017-2018Voir le PDF

affiche concours photoLa concertation pour le nouveau schéma Trame Verte et Bleue

Afin que le plus grand nombre puisse contribuer et alimenter ce nouveau plan, une démarche volontariste participative a été mise en place. Des ateliers de travail avec les élus, nos partenaires techniques et associatifs ont eu lieu tout au long de la démarche.

En 2018 a été organisé un concours photo sur le thème « Paysages et biodiversité : photographiez la nature de votre territoire ».

Résultat du concours photo

Renseignements : 

Service Environnement

Newsletter