En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer une expérience plus riche. En savoir plus

Économie circulaire

Qu’est-ce que l’économie circulaire ?

Un nouveau modèle économique durable qui valorise nos ressources, sans gaspiller et qui s’inscrit dans le cadre du développement durable. C’est l’économie circulaire.

Elle invite à mutualiser, à penser local et coopératif. Avec, à la clé, de nouveaux gisements d’activités et d’emplois. Le Val d’Ille accompagne ce mouvement en mobilisant les entreprises pour entrer dans la boucle.

Dans l’économie « linéaire », on puise des ressources que l’on transforme, que l’on consomme puis que nous jetons. Dans le modèle de l’économie « circulaire », la matière circule. On optimise ces ressources, on diminue l’impact sur l’environnement et on agit au plus local possible. Produire moins de déchets est une priorité. Mais on peut aussi utiliser des services plutôt que des biens, allonger la durée de vie des produits, concevoir des biens qui puissent être réparés et recyclés pour éviter le gaspillage.

Économie circulaire à impact positif

Elle promeut un système économique et industriel d’une part sobre en carbone et en énergie et d’autre part sobre en ressources naturelles ( car difficilement, lentement ou coûteusement renouvelables ) fondé sur l’écoconception des produits et services qui doit favoriser le recyclage au meilleur coût.

La communauté de communes du Val d’Ille-Aubigné a lancé en 2014 une démarche pour la transition des Zones d’Activité de la Route du Meuble et de Cap Malo vers une économie circulaire à impact positif, dans le cadre du projet européen GreenFit.


Pour développer de nouveaux modèles économiques

L’économie circulaire offre l’opportunité de repenser les modèles économiques pour tout secteur d’activité : sécurisation des approvisionnements, développement de nouveaux produits, mutualisation des procédés et des offres… Elle favorise également l’ancrage territorial de l’entreprise en stimulant les circuits courts et les partenariats entre entreprises et avec d’autres acteurs. L’enjeu est de renforcer l’attractivité de nos Zones d’Activités et de stimuler l’innovation.


Pour concilier économie et écologie

L’économie circulaire permet d’avoir une approche radicalement différente de celle trop souvent associée aux démarches de développement durable consistant à minimiser les impacts d’une activité. Elle consiste à chercher au contraire à développer l’impact économiquesocial et écologique positif d’une activité, par la création d’emplois, d’innovation, de lien sur un territoire…

  • Elle constitue une aubaine en termes de compétitivité. Pour les entreprises, elle pourrait offrir des opportunités de développement des marchés nouveaux.
  • Elle favorise la création d’emploi locaux, généralement non délocalisables (emplois dans l’économie sociale et solidaire) et ceux dans différents domaines
  • La réduction, l’impact de la hausse des prix et la sécurisation des sources d’approvisionnement en ressources naturelles:
    • Un industriel peut diminuer l’impact de la hausse des prix et sécuriser ses sources d’approvisionnement en ressources naturelles et ce par la mise en place des boucles, de matières ou de produits.

Et pour mon entreprise ?

  • Profitez de conseils ou d’un diagnostic gratuit des opportunités liées à l’économie circulaire pour votre entreprise. En partenariat avec l’ALEC, les SMICTOM, la CCI.
  • Optimisez la valorisation de vos biodéchets : passez à l’action en compostant vos biodéchets sur le site de votre entreprise ou sur un site mutualisé. Les SMICTOM vous accompagnent pour mettre en place le compostage dans votre entreprise. Contact : service économie circulaire, ecocirculaire@smictom-tinteniac.fr – 02 99 68 03 15
  • Biom-économétrez-vous : valorisez votre impact sur le territoire local et national à travers l’indicateur BIOM, qui mesure où va l’argent et comment il est recyclé
  • Installez-vous au sein de la nouvelle Zone d’Activités de La Bourdonnais à Melesse ou de l’Ecoparc de Haute Bretagne à Andouillé-Neuville : l’aménagement qualitatif de ces zones saura séduire les entreprises en quête de nouveaux modèles.

Le projet BIOM : Val d'Ille Attitude

Pour mesurer et communiquer sur cet impact positif des entreprises, la Communauté de Communes a choisi de s’associer à la société Biom work pour développer un référentiel local.

« Val d’Ille-Aubigné Attitude« , qui se traduit à travers un indicateur simple et transparent répond aux questions suivantes :

  • Où va mon argent ?
  • Comment l’euro dépensé est recyclé sur le territoire ?

Créée fin 2012, Biom work est une agence de notation spécialisée dans le développement durable qui accompagne les entreprises à valoriser leur engagement sociétal. Elle leur fournit un indicateur qui mesure, à partir de 35 référentiels publics du développement durable et de leur bilan comptable, leur performance à recycler l’argent de leur client sur le territoire en termes d’emplois, de services publics et de préservation de l’environnement. Sur le Val d’Ille-Aubigné, cet indicateur a été adapté aux objectifs politiques locaux, et a donné lieu à la création de « Val d’Ille-Aubigné Attitude ». Cet indicateur valorise la contribution d’une entreprise au travers de ses charges à participer au développement de son territoire et au bien-être de ses habitants. Il permet à la fois de se distinguer de ses confrères, de défendre ses prix et de révéler sa vraie compétitivité face à une concurrence parfois déloyale.

Cet indicateur apporte également une information à haute valeur ajoutée recherchée par :

  • les clients en leur permettant de consommer en connaissance de cause,
  • les fournisseurs qui, pour certains, doivent communiquer sur leur politique d’achat responsable,
  • les collaborateurs.

L’indicateur Biom est un vrai outil de management qui donne du sens au travail et fédère les équipes. Les partenaires financiers, assureurs… soutiennent de plus en plus les entreprises qui justifient de leur démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises). En 2015, « Val d’Ille-Aubigné Attitude » a été testé avec succès auprès de 2 entreprises volontaires : Lehagre TP et Porclo.

Lancez-vous dans la démarche : auto-évaluez vous

Renseignements :

Service Économie circulaire