En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer une expérience plus riche. En savoir plus

Les énergies renouvelables

Le Val d’Ille-Aubigné : territoire à énergie positive d’ici 2030

D’ici 2030, l’objectif est de produire autant d’énergie que nous en consommons sur le territoire. Pour atteindre cet objectif ambitieux, la communauté de communes met en œuvre des actions autour de 2 axes : la maîtrise des consommations d’énergie et le développement des énergies renouvelables. Nous produisons aujourd’hui à peine 8% de l’énergie consommée sur le territoire, et c’est principalement du bois énergie.

Qu'est ce que les énergies renouvelables ?

source : ENER'GES v.2015

Cinq types d’énergies renouvelables sont aujourd’hui recensés : l’énergie hydraulique, l’énergie solaire, l’énergie éolienne, la géothermie et la biomasse (bois-énergie, biogaz, biocarburant, etc.). Les ressources en énergies renouvelables sont inépuisables, contrairement aux ressources en énergies fossiles (charbon, gaz, pétrole). Par ailleurs, ces énergies concourent à la protection de l’environnement car elles produisent peu de déchets et engendrent peu d’émissions polluantes, en particulier les gaz à effet de serre, responsables du réchauffement de la planète et du dérèglement climatique.(…) (Source : www.ademe.fr/). Malgré le potentiel de ces énergies renouvelables, elles ne couvrent que 20% de la consommation mondiale d’électricité.


L’énergie solaire

Dans chacune de ses constructions et de ses rénovations, la communauté de communes prévoit des panneaux photovoltaïques et/ou des panneaux solaires. A une plus large échelle, elle étudie également l’implantation de champs solaires sur son territoire.

Les bâtiments communautaires déjà équipés : le pôle communautaire (Montreuil-le-Gast), le domaine de Boulet (Feins), l’hôtel d’entreprises Emergence (Andouillé-Neuville), le restaurant de St Médard sur Ille.


L’énergie éolienne

Bien que le Val d’Ille-Aubigné possède quelques sites propices à l’implantation de grandes éoliennes, des restrictions dues au plafond aérien militaire et à l’éloignement des bâtiments à usage résidentiel en limitent la construction. C’est pourquoi, en alternative, la communauté de communes se tourne vers la promotion du moyen éolien.

Une petite éolienne d’une puissance de 5 KW a été installée au pôle communautaire pour expérimenter cette énergie. Elle est utilisée pour l’autoconsommation du pôle et le surplus est revendu à Enercoop.


La filière bois-énergie

C’est aujourd’hui la première source d’énergie renouvelable du territoire, et la plus consommée. La Communauté de communes soutient la mise en place d’une filière grâce à des chantiers de broyage réalisés chez les agriculteurs du territoire et le stockage des plaquettes sur une plateforme. Ces plaquettes alimentent les chaudières locales ou sont utilisées pour le paillage des espaces verts.

En 2015, une étude d’opportunité de développement de la filière bois bûche sur le territoire a été menée par la Communauté de communes. En 2016, une première expérimentation de production a été réalisée par le chantier d’insertion chez des agriculteurs et le long du canal Ille et Rance. Dans le même temps, le Collectif Bois Bocage 35, association partenaire du Val d’Ille, a lancé la première vente de bois sur le territoire. L’année 2017 avait pour objectif de poursuivre l’expérimentation de production et de vente afin de développer au mieux cette filière locale de bois bûche.

Une nouvelle plateforme de stockage du bois bûche et du bois plaquette est construite. Elle est située à l’Ecoparc d’Andouillé-Neuville. Celle-ci consolide la filière biomasse-énergie locale.

La structuration de la filière bois énergie sur le territoire est étroitement liée aux actions de préservation du bocage.


La méthanisation

Une unité de méthanisation agricole est implantée sur la commune de Guipel. Dans le cadre d’un partenariat avec la communauté de communes, les restes de fauche issus de l’entretien des bords de route sont récupérés par cette unité de méthanisation ainsi qu’une autre, située sur la commune de Gévezé. L’unité de méthanisation de Guipel produit 2 GWh d’énergie par an, dont 33% sous forme d’électricté injectée dans le réseau. Cela correspond à environ 11% de la consommation électrique de la commune ou 110 foyers.

Cette unité fait actuellement l’objet d’un agrandissement.

En savoir plus :

Service Énergie